5 astuces récup’ pour décorer à moindre frais - Si Senior !

Actualités

Par Céline Amico

 

1
iStock / Gettyimages

Récupérer une tête de lit pas chère
Pensez au détournement ! Procurez-vous, par exemple, deux ou trois persiennes dans une brocante. Poncez leur surface pour éliminer les traces d’usure et aspérités. Puis peignez-les dans la couleur de votre choix. Il ne vous restera ensuite qu’à les visser verticalement, derrière le lit. Sinon, réquisitionnez une palette de bonne dimension. Nettoyez-la à l’eau savonneuse, laissez-la sécher puis poncez-la sommairement pour ôter les traces d’usure. Appliquez éventuellement une peinture de la teinte de votre choix et fixez-la dernière le lit, à environ 30 cm du sol. À la clé : une tête de lit originale et une surface supplémentaire pour poser lampe de chevet, réveil.

Customiser ses rideaux unis
Fixez par exemple un galon (à pompons, fluo…) sur tout le pourtour avec de la colle à tissus. Ou bien des petites perles, des boutons, des sequins, des paillettes simplement sur le bas du tissu. Vous pouvez aussi réaliser des imprimés grâce à de la peinture textile et de petits pochoirs (arabesques, fleurs…). Installez le rideau bien à plat sur une table en protégeant l’arrière du tissu avec un carton. Appuyez fermement le pochoir sur le tissu, et appliquez la peinture au tampon. Renouvelez l’opération sur toute la surface pour créer l’effet d’imprimé.

Que faire avec ses vieux livres ?
Vous pouvez par exemple les transformer en jardinière pour cactus et succulentes. Pour cela, sélectionnez un livre de belle épaisseur (la plante doit pouvoir tenir à l’intérieur), ouvrez-le à la première page et, munie d’un crayon et d’une règle, tracez les contours d’un grand rectangle sur la page de droite. Avec un cutter, commencez par découper la page en profondeur, de façon à creuser l’intérieur des pages sur 5 cm environ, en vous aidant d’une règle pour bien stabiliser la lame. Tapissez le fond et les parois de la découpe avec un morceau de plastique. Enfin, placez votre plante à l’intérieur en ajoutant un peu de terreau. Votre jardinière est prête !

Fabriquer soi-même sa peinture
Oui, c’est le principe de la peinture suédoise. Naturelle et économique, elle couvre parfaitement le bois, à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour ce faire, mélangez 100 g de farine et 20 cl d’eau dans un récipient. Portez à ébullition puis, tout en continuant à remuer, versez petit à petit 80 cl d’eau. Une fois la préparation homogène, versez 200 g de pigments colorés naturels et 10 cl d’huile de lin (et 20 cl de sulfate de fer pour les formules extérieures). Faites cuire encore un quart d’heure, ajoutez 2 cl de savon noir liquide et laissez refroidir.

Relooker ses portes
Pour les extérieurs, il n’y a pas d’autres choix qu’une mise en couleur à l’aide d’une peinture extérieure dédiée (type V 33). À l’intérieur en revanche, vous pouvez apporter votre touche perso, en un clin d’œil et à très peu de frais ! Commencez par exemple par troquer leurs poignées d’origine contre des modèles colorés (poignee-porte.fr) ou hyper graphiques (bonnemazou-cambus.fr). Ensuite, donnez-leur un coup de jeune en les peignant dans une teinte vitaminée ou en les recouvrant de papier peint imprimé. Pour cela, il suffit d’encoller la zone à recouvrir, de reporter ses dimensions au dos de chutes de papier peint, de les découper puis de les appliquer, en marouflant avec une spatule pour éliminer les bulles d’air. Encore plus simple, l’option sticker adhésif donne de la fantaisie aux surfaces planes et lisse. Allez, il n’y a plus qu’à…

Partagez cet article

Cet article vous à plu ?

Encouragez son auteur !