Bien s'alimenter pour une mémoire au top - Si Senior !

Actualités

Bien s’alimenter pour une mémoire au top
Par Caroline Revol-Murel
Bien s’alimenter pour une mémoire au top
Produits de la mer, viande, légumineuses… Les meilleurs amis de votre mémoire se trouvent dans votre assiette. À table!
• Consommer des oméga 3 et des antioxydants

Les oméga 3 et les antioxydants, les meilleurs amis de la mémoire! Le cerveau est l’organe le plus gras du corps et son architecture est faite d’oméga 3. Sardines, maquereaux, harengs et saumons sauvages en sont gorgés. Ajoutez-les à vos menus au moins deux fois par semaine. Produits de la mer, ils apportent en plus de l’iode sans laquelle les capacités intellectuelles sont ralenties. Certains végétaux, comme le colza, les noix, la mâche ou le pourpier, sont eux aussi sources d’oméga 3. Et pour entretenir les oméga3 qui composent le cerveau, rien ne vaut les antioxydants: les huiles de tournesol, d’olive… (pour leur vitamine E, l’un des plus efficaces), les baies (cassis…).

• Bien utiliser les sucres lents

Pour fonctionner, le cerveau a besoin de glucose, y compris la nuit quand il travaille à la gestion de la mémoire. “Le dîner ne doit pas être trop léger, indique le Dr Jean- Marie Bourre, médecin nutritionniste, auteur d’ouvrages sur la diététique du cerveau (La Chrono-alimentation du cerveau, Odile Jacob, 2016). Manger des glucides à index glycémique bas, pain complet, riz complet, lentilles, pommes de terre à la vapeur… pas trop longtemps avant de se coucher évite au cerveau l’hypoglycémie pendant la nuit. Ainsi, la mémorisation est plus efficace.”

• Éviter les carences en fer

L’oxygène nécessaire au bon fonctionnement du cerveau est transporté par les globules rouges grâce aux molécules de fer. Celui-ci intervient aussi directement dans le cerveau pour produire de l’énergie. Impossible de fonctionner correctement en cas de carence! Le Dr Jean-Marie Bourre conseille “une part de boudin noir tous les huit à dix jours, de la viande rouge deux à trois fois par semaine et des lentilles, le végétal le mieux fourni en fer”.

• Manger des protéines

“Pour alimenter le cerveau correctement tout au long de la journée, mieux vaut répartir les protéines – animales (viande, œuf, poisson) ou végétales (lentilles, pois cassés…) – sur les trois repas de la journée, en en consommant un peu plus à midi, l’efficacité des acides aminés étant meilleure à ce moment-là”, recommande le Dr Jean-Marie Bourre.

• S’hydrater

Pour fonctionner, le cerveau a besoin d’être bien hydraté, et encore plus en vieillissant car le corps retient moins bien l’eau et nous avons tendance à perdre la sensation de soif. L’idéal: répartir les apports dès le lever et régulièrement dans la journée, au rythme d’un verre d’eau par heure.

Partagez cet article

Cet article vous à plu ?

Encouragez son auteur !