La retraite progressive, qu'est-ce que c'est ? - Si Senior !

Actualités

La retraite progressive permet d’aménager la transition entre la vie active et la retraite.

Frédérique Marié 

Mis à jour le

La France comptait 16 millions de retraités fin 2015.
La France comptait 16 millions de retraités fin 2015. (TÉO LANNIÉ / MAXPPP)

La retraite progressive est un dispositif d’aménagement de fin de carrière, qui vous permet de percevoir une partie de votre retraite tout en exerçant une activité à temps partiel. La retraite que vous percevez pendant cette période sera recalculée lors de votre départ définitif à la retraite.

Les bénéficiaires

Vous pouvez bénéficier de la retraite progressive du régime général de la Sécurité sociale si vous remplissez toutes les conditions suivantes :

– avoir au moins 60 ans,
– justifier d’une durée d’assurance retraite et de périodes reconnues équivalentes d’au moins 150 trimestres, prise en compte dans tous les régimes de retraite obligatoires auxquels vous avez cotisé,
– exercer une seule activité salariée à temps partiel (fixée au minimum à 40% de la durée du travail applicable à l’entreprise et au maximum à 80% de cette même durée).

Vous ne pouvez pas bénéficier de la retraite progressive dans les cas suivants

– vous êtes cadre au forfait jour,
– vous n’avez pas le statut de salarié et ne pouvez pas produire un contrat de travail (mandataires sociaux, dirigeants de sociétés commerciales),
– vous êtes voyageur représentant placier (VRP), sauf si vous pouvez justifier de la durée à temps partiel de votre travail,
– vous êtes artisan taxi affilié à l’assurance volontaire.

Quand s’arrête la retraite progressive ?

– Si vous reprenez une activité à temps plein
– ou un autre temps partiel complémentaire, le versement de la pension partielle est interrompu.

Il n’est ensuite plus possible de demander à nouveau le bénéfice de la retraite progressive, sauf si vous êtes exploitant agricole.

Si votre temps de travail évolue (par exemple si vous êtes salarié et que vous passez de 2/5 à 4/5, ou l’inverse), votre pension est adaptée en conséquence, à partir du 1er janvier de l’année suivante si vous êtes salarié, du 1er juillet si vous êtes artisan ou commerçant, ou du mois suivant si vous êtes exploitant agricole.

Attention : il vous revient de signaler vos changements de situation à vos caisses de retraite !

Lorsque vous demandez la liquidation complète de votre retraite (c’est-à-dire votre retraite définitive), la pension est recalculée en tenant compte des trimestres et des droits acquis tout au long de votre période de retraite progressive.

Quelle retraite progressive pour la fonction publique ?

Le dispositif de retraite progressive est appelé cessation progressive d’activité (CPA) dans la fonction publique.

Le fonctionnaire choisissait sa quotité de travail entre l’option quotité dégressive (80% de temps de travail les deux premières années puis, 60% à partir de la troisième année) et l’option quotité fixée à 50% du temps de travail.

La cessation progressive d’activité (CPA) a été supprimée depuis 2011. Seuls les agents admis en CPA avant 2011 continuent de bénéficier du système. Ce dispositif permettait d’aménager une transition entre l’activité et la retraite de l’agent.

Partagez cet article

Cet article vous à plu ?

Encouragez son auteur !