Où en est l’emploi des seniors en France ? - Si Senior !

Actualités

Repousser l’âge du départ en retraite ? Pourquoi pas, encore faut-il bénéficier d’une vie professionnelle épanouie jusqu’au dernier jour ! Un dernier jour de travail qui se situe aujourd’hui à 61 ans et 10 mois mais qui devrait passer à 64 ans d’ici la fin des années 2030, d’après les projections du Conseil d’orientation des retraites (sauf changement législatif d’ici là).

Les seniors, l’emploi et la retraite

Les seniors français en-dessous des moyennes européennes

Depuis le début des années 2000, la situation des seniors français évolue de manière significative sous l’influence des réformes (disparition de la dispense de recherche d’emploi, repli des préretraites…) et des changements démographiques : en 2017, 51% des 55-64 ans travaillaient alors qu’ils n’étaient que 30% en 2000.

La France reste pourtant à la traîne quand on compare ces chiffres à ceux de nos voisins ! Le taux d’emploi des 60-64 ans français est de 29,4% contre 42,5% pour la même tranche d’âge au niveau européen. La progression a pourtant été plus forte dans l’Hexagone… mais le point de départ plus bas.

Des chiffres qui sont à replacer dans un tableau plus global qui tiendrait compte – pour chaque pays – du taux de chômage (moins de 3% en Islande), du temps partiel (qui concerne près de 50% des 55-64 aux Pays-Bas pour l’année 2017) ou des risques de pauvreté associés au passage à la retraite, incitant à préserver une activité rémunérée.

En 2017 en Europe, le taux d’emploi des 55-64 ans dotés d’un diplôme supérieur à Bac +2 s’élevait à 70,3% contre 39,8% pour les personnes sans diplôme. A noter, l’écart entre les seniors diplômés français et européens est plus important qu’à diplôme moindre ou inexistant : le taux d’emploi des 55-64 ans les moins qualifiés est inférieur de deux points à la moyenne de l’UE tandis qu’il descend de 7 points pour les niveaux de diplômes intermédiaires et élevés.

Les 25-49 ans sont 87,5% à bénéficier d’un CDI alors que ce pourcentage s’élève à 93,2% pour les 55-64 ans. Les seniors travaillent plus longtemps qu’avant mais leur situation sur le marché de l’emploi ne se précarise pas pour autant même si, comme les autres travailleurs français, ils subissent la hausse de l’emploi à durée limitée (CDD, mais aussi intérim, contrats aidés…) : en 2017, 9,1% des 60-64 ans étaient embauchés avec ce type de contrat contre 7,2% dix ans plus tôt.

Quel que soit leur sexe, les seniors sont par ailleurs plus touchés par le travail à temps partiel : 25,4% des 55-74 ans contre 18,7% pour l’ensemble des actifs occupés. Un temps partiel que subissent plus les Français que leurs homologues européens : seuls 62% d’entre eux ont choisi d’exercer leur travail à temps partiel, contre 79% en moyenne au niveau de l’UE.

En définitive, l’emploi des seniors est avant tout un sujet d’avenir ! Comme le rappelle Anne-Marie Guillemard, sociologue : « le véritable défi posé par le vieillissement des populations n’est pas tant celui des retraites que celui de l’emploi des salariés qui avancent en âge et plus largement celui de la manière dont le travail est réparti entre les générations ». Et les seniors ont finalement les mêmes priorités que les jeunes diplômés : quand on les interroge sur leurs principales motivations à rester en poste, ils évoquent l’intérêt de leur emploi et les conditions de travail avant la rémunération !

Le rapport complet « Les seniors, l’emploi et la retraite » est à télécharger sur le site de France Stratégie.

par Stéphanie Davalo 11 octobre 2018

Partagez cet article

Cet article vous à plu ?

Encouragez son auteur !
à propos de l'auteur

Créateur du site Si-Senior je reste a votre écoute pour faire évoluer notre réseau, le groupe et le site